Catégories
Déclaration de solidarité

Déclaration de solidarité

Déclaration de solidarité avec les personnes autochtones, noires et de couleur contre le racisme systémique

Les membres du Syndicat industriel des travailleurs et travailleuses — Comité d’organisation régional canadien expriment leur solidarité avec les manifestant.e.s et organisateurs/organisatrices, ici sur l’Île de la Tortue et partout dans le monde, dans leur lutte contre la brutalité policière et contre le racisme systémique visant les personnes autochtones, noires et de couleur (PANDC). Nous appuyons entièrement les demandes abolitionnistes de retirer le financement de la police. Nous saluons également les activistes PANDC qui avancent la revendication d’autant plus radicale de démanteler entièrement le système carcéral.

En tant que travailleurs et travailleuses résidant au sein de l’état colonial canadien, nous reconnaissons que le problème de la brutalité policière contre les PANDC n’est pas un problème propre aux États-Unis. Le Canada est fondé sur le travail d’esclaves africain.e.s et sur les terres dérobées aux peuples autochtones. Agissant au nom de l’état colonial, notre police continue de terroriser les communautés noires et autochtones. Ce problème est illustré par le décès récent de Regis Korchinski-Paquet, un Torontois noir et autochtone tué par la police de Toronto. Ceci n’est pas un fait isolé. Cet assassinat relève d’une tendance de terreur raciste et meurtrière perpétuée par la police et la GRC. En quelque mois seulement cette année, les personnes autochtones suivantes ont été tuées : Rodney Levi et Chantelle Moore au Nouveau Brunswick ; Eishia Hudson, Jason Collins et Kevin Andrews à Winnipeg ; et trois personnes non désignées au Nunavut. Nous leur souhaitons collectivement de reposer en pouvoir.

La lutte pour l’autonomie et la liberté individuelle des personnes autochtones, noires et de couleur sur l’Île de la Tortue est un combat contre une société capitaliste qui pollue tous les aspects de la vie depuis des centaines d’années. La violence croissante des forces policières n’est pas le symptôme d’un système déficient – elle est emblématique d’un système qui fonctionne comme prévu. L’oppression raciale est un des principaux moteurs du capitalisme. Nous constatons cette violence dans toutes les institutions et tous les systèmes étatiques qui lui sont liés : sur nos lieux de travail, dans nos écoles, devant les tribunaux et dans les prisons, lors des contrôles d’immigration et aux frontières, ainsi qu’au sein du complexe militaro-industriel. 

Depuis l’assassinat de George Floyd le 25 mai 2020, des travailleurs et travailleuses opprimé.e.s et exploité.e.s à travers le monde se sont uni.e.s pour montrer leur solidarité en opposition aux pratiques institutionnelles du système capitaliste, de la suprématie blanche et du système policier et carcéral. Ce sont les outils principaux de l’oppression violente mobilisée contre la classe ouvrière noire et autochtone par les états suprématistes blancs coloniaux de l’Île de la Tortue. Bien que certains progrès ont été accomplis grâce aux luttes immenses des peuples opprimés et de leurs alliés, le combat ne sera pas terminé tant que tout le pouvoir ne sera pas ôté des mains des forces capitalistes et autoritaires, et remis aux travailleurs et travailleuses.

La police n’est pas de la classe ouvrière. Ses membres sont des traitres à cette classe. Leur travail consiste à imposer par la violence des lois injustes décidées par l’ordre capitaliste et colonial ! Nous appelons le mouvement ouvrier en son entièreté à rejeter toute solidarité avec les « syndicats » policiers et à diffuser des appels pour retirer le financement de la police et l’abolir.

Notre propre syndicat soutient et organise les personnes racisées depuis sa fondation, mais nous ne devons pas pour autant nous reposer sur nos lauriers. Nous avons un travail important à faire pour éradiquer le racisme systémique dans notre organisation et examiner comment nous bénéficions de la colonisation des terres que nous habitons, au mépris des communautés autochtones. Nous appelons le SITT-IWW et tous les autres syndicats progressistes et radicaux à commencer immédiatement à agir pour remédier au racisme dans nos propres rangs et œuvrer vers un mouvement syndical accueillant pour les PANDC.

Le SITT-IWW reconnaît les intersections et les similitudes entre nos initiatives et celles du mouvement Black Lives Matter. Nous nous engageons à proposer tout notre soutien possible à ce mouvement et à toutes les personnes opprimées qui luttent pour leur autodétermination et leur prospérité. Affronter l’un ou l’une d’entre nous c’est nous affronter toutes et tous.  

Nous serons toujours là pour vous. 

Solidarité toujours. 

Syndicat industriel des travailleurs et travailleuses – Comité d’organisation régional canadien

Actions concrètes pour soutenir les PANDC dans leur lutte

  • Élire au moins un.e membre de la SLI en tant que liaison à la section BLM locale et/ou à d’autres groupes antiracistes.
  • Assurer que cette personne fasse régulièrement des rapports à la SLI et aux organes exécutifs pour assurer qu’il y ait une discussion portant sur les manières dont la section puisse soutenir l’organisation antiraciste locale.
  • Demander à votre SLI d’adopter une position de solidarité et de travail en lien avec des groupes antiracistes dans un esprit de coopération, sans pour autant influencer leurs processus ou objectifs de prise de décision.
  • Proposer un soutien concret à l’organisation, tel que : matériels promotionnels ; communications avant, pendant et après des actions ; soutien logistique, y compris l’encadrement, la surveillance de dangers et les premiers secours.
  • Toutes autres actions concrètes et crédibles pour soutenir leur lutte pour la justice raciale. 

Sources:
https://nunatsiaq.com/stories/article/90941/
https://www.cbc.ca/news/canada/north/nunavut-man-dies-in-police-involved-shooting-1.5557813

Catégories
Annonce

Extension de l’exonération

Extension de l’exonération des cotisations en réaction à la Covid-19

Cette motion a été adoptée à l’unanimité le 14 decembre, lors de la réunion de decembre de CanCOR.

Attendu que si un membre du CanCOR est en règle en novembre 2020, ille

peut demander l’exonération de ses cotisations pour décembre 2020, janvier 2021, février 2021 et mars 2021.

Par conséquent, il est résolu que le membre du CanCOR peut demander l’exonération des cotisations pour des mois particuliers entre décembre 2020 et mars 2021, ou pour quatre mois consécutifs de décembre 2020, janvier 2021, février 2021 et mars 2021  

Il est de plus résolu que la motion s’applique même si le membre du CanCOR a reçu des l’exonération des cotisations précédentes.

Il est également résolu que si un membre du CanCOR paie ses cotisations à sa section locale, ille doit contacter son délégué.e pour demander l’exonération des cotisations.  

Il est également résolu que si un membre du CanCOR a déjà payé sa cotisation pour le mois d’octobre, ille peut demander le remboursement de ses cotisations du mois d’octobre.

Catégories
Annonce

2020 Référendum CanCOR

En novembre, vous pouvez voter au référendum de 2020 pour Comité d’organisation régional canadien de la SITT-IWW. La période de vote va du 7 novembre au 7 décembre.

Les membres de CanCOR doivent être en règle jusqu’en août 2020 pour voter au référendum de CanCOR.

Les succursales doivent soumettre leurs rapports de délégués, les formulaires des nouveaux membres et les listes de courriels à jour au secrétaire régional à rs.canroc@gmail.com dès que possible afin que la base de données puisse être mise à jour. et afin que la liste de diffusion des FW qui recevront encore un bulletin de vote puisse être modifiée.

Catégories
Annonce

Extension de l’exonération des cotisations en réaction à la Covid-19 (automne)

Par ordre du Comité d’organisation régional canadien, les membres en règle jusqu’en août 2020, y compris toute personne ayant demandé la dérogation précédente, peuvent demander une dérogation pour septembre et octobre. Si un wobbly a déjà payé sa cotisation pour septembre et octobre, il peut demander un remboursement ou une dérogation pour octobre et decembre.

Pour de plus amples renseignements ou des questions concernant cette motion, contactez votre représentant.e de la section locale de CanCOR, votre délégué.e local.e ou les officier.e.s de CanCOR.

Catégories
Mettre à jour

Prolongation de l’inscription au Sommet CanROC

Le Sommet CanROC 2020 en ligne n’est qu’à quelques jours. Cependant, vous avez encore le temps de vous inscrire au Sommet CanROC 2020 en ligne. La date limite d’inscription a été prolongée jusqu’à demain soir, mercredi 8 juillet, à minuit.
Le lien vers le formulaire d’inscription est ici.

*** Présentateurs de l’atelier, veuillez également remplir le formulaire d’inscription. ***

Au cas où vous n’auriez pas encore vu le calendrier du Sommet CanROC en ligne, vous pouvez y accéder ici.

Une fois la période d’inscription terminée mercredi soir, le comité d’organisation mettra en place une liste des participants par e-mail et leur enverra un message jeudi avec le lien d’accès à la salle de réunion et le mot de passe.

*** Si vous vous êtes inscrit au Sommet, mais que vous ne recevez pas de message avec le lien d’accès à la salle de réunion et le mot de passe, veuillez envoyer un courriel à rs.canroc@gmail.com et nous vous les enverrons dès que possible . ***

Catégories
Annonce

Inscription au Sommet CanCOR

Le Sommet CanROC en ligne 2020 approche à grands pas. Les ateliers débuteront le vendredi soir 10 juillet et se poursuivront jusqu’au lundi 13 juillet. Dans le cadre du sommet, nous projetterons également le documentaire, Il y a quelque chose dans l’eau (en anglais), le samedi soir 11 juillet, à 21 h, heure de l’Est. Vous pouvez consulter le calendrier complet du Sommet en ligne ici ou sur le site Web.

Pour vous inscrire aux ateliers CanROC Summit Online, il vous suffit de remplir ce formulaire d’inscription avant le lundi 6 juillet.

Si vous avez des questions sur le processus d’inscription, les ateliers ou toute autre chose, n’hésitez pas à contacter le SR.

Solidarité pour toujours!

Catégories
Annonce

Extension de l’exonération des cotisations en réaction à la Covid-19

Cette motion a été adoptée à l’unanimité le 15 juin, lors de la réunion de juin de CanCOR.

Par ordre du Comité d’organisation régional canadien, les membres en règle jusqu’en avril 2020, y compris toute personne ayant demandé la dérogation précédente, peuvent demander une dérogation pour mai, juin, juillet et août. Si un wobbly a déjà payé sa cotisation pour mai, il peut demander un remboursement ou une dérogation pour juin – août 2020.

Pour de plus amples renseignements ou des questions concernant cette motion, contactez votre représentant.e de la section locale de CanCOR, votre délégué.e local.e ou les officier.e.s de CanCOR.

Catégories
Annonce

Exonération des cotisations Covid-19

Tout d’abord, nous, les agents de CanCOR, aimerions transmettre toute notre solidarité aux travailleur.euse.s de la classe ouvrière du soit-dit Canada qui sont affecté non seulement par la crise du Coronavirus, mais aussi par le capitalisme de merde. 

Pour répondre aux besoins de nos FWs, les délégué.e.s des branches de CanCOR ont adopté.e.s une proposition qui offre aux wobblies, en good standing depuis février, le choix de renoncer à leurs paiements de cotisations de mars jusqu’à avril. Dans le cas qu’un.e fellow worker a déjà payé ses cotisations de février, ille peut choisir de renoncer à ceux d’avril jusqu’à mai.  

Voici le texte de la proposition appuyée :

CONSIDÉRANT COVID-19 a provoqué des fermetures d’écoles, des mises à pied, des coupures et d’autres événements, ce qui alourdira financièrement certains membres du Comité régional d’organisation canadien (CanCOR) en raison de la perte de chèques de paie, de frais de garde d’enfants, de soins de santé et d’autres dépenses imprévues,

CONSIDÉRANT que ces charges financières pèsent le plus lourdement sur les membres dont l’emploi est le plus précaire et dont les moyens de subsistance sont les plus menacés,

PAR CONSÉQUENT, IL EST RÉSOLU que CanCOR autorise les délégués à offrir une option aux membres en règle jusqu’en février 2020 qui sont temporairement sans emploi ou qui éprouvent des difficultés économiques en raison de COVID-19 à voir leur cotisation annulée pour mars et avril 2020,

ET IL EST DE PLUS RÉSOLU que les membres qui demandent une exonération de cotisation mais qui ont déjà payé leur cotisation pour mars peuvent demander soit un remboursement soit une exonération pour avril et mai 2020,

ET IL EST FINALEMENT RÉSOLU que le secrétaire régional enverra un courriel à tous les membres actuels les informant des options qui s’offrent à eux en raison de cette motion, et un courriel distinct à toutes les succursales du CanCOR et à leurs délégués actifs leur demandant de soumettre un rapport aux membres choisir de prendre la renonciation.

On va contacter des délégué.e.s et des secrétaires de toutes sections locales dans le plus brefs délais concernant les démarches de la mise en oeuvre de la proposition.  Entre temps, si vous avez des questions, n’hésitez pas à envoyer un e-mail au secrétaire régional directement à rs.canroc@gmail.com.

Catégories
Déclaration de solidarité

Solidarité avec les défenseur.e.s des terres Wet‘suwet‘en

Les membres du Syndicat Industriel des Travailleurs et des Travailleuses à travers l’île de la Tortue, à l’intérieur et à l’extérieur du soi-disant Canada, expriment notre admiration et notre solidarité envers défenseurs et défenseuses des terres de Wet’suwet’en qui luttent pour la protection de leurs territoires traditionnels, pour la reconnaissance de leurs droits fonciers et de leur souveraineté. Après une décennie de résistance pacifique à la construction d’un gazoduc à travers leurs terres traditionnelles, les défenseurs des terres de Wet’suwet’en au camp d’Unist’ot’en ​​ont été soumis à des agressions armées et à des violences le mois dernier alors qu’ils avaient été expulsés de leurs terres par des agents de la GRC. Ces invasions par l’État canadien contreviennent au droit international, à l’UNDRIP et aux précédents de la Cour suprême du Canada.

Le SITT-IWW est encouragé par le succès des actions de solidarité au cours des derniers mois qui frappent au cœur du moteur économique de l’État. Alors que les médias grand public et les récits entourant ces protestations et ces blocus affichent les valeurs réactionnaires et le racisme au cœur de la soi-disant société canadienne, les actions directes créatives et engagées en cours à travers le continent devraient inspirer nos membres et les travailleurs et travailleuses du monde entier. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que le SITT-IWW déclare son soutien aux défenseurs et défenseuses des terres et à la classe ouvrière de Turtle Island qui se livrent à des actions directes et à des batailles juridiques contre les machinations coloniales.

L’extraction et l’accumulation de capital à travers l’île de la Tortue et dans le monde est fondée et accomplie par la dépossession et les répressions colonialistes violentes des peuples autochtones. Alors que la crise climatique s’intensifie et déstabilise davantage la classe ouvrière, la survie humaine dépend de plus en plus des politiques et des actions prises aujourd’hui en ce qui concerne la terre et l’eau. Tant que la GRC ne se retirera pas des terres de Wet’suwet’en (sur lesquelles le Canada n’a aucun droit légal), des actions directes contre l’infrastructure économique de l’État est vitale. Le SITT-IWW remercie et soutient les défenseurs et défenseuses des terres et les blocages de solidarité des Wet’suwet’en et condamne la violence coloniale perpétrée par les gouvernements canadien et britannique, la GRC et CGL.

Affronter l’un.e d’entre nous c’est nous affronter tous.tes.

Catégories
Déclaration de solidarité

Déclarations de solidarité pour les grèves au Mexique

Déclaration de solidarité avec le mouvement 20/32 de Matamoros
Le 25 janvier, les travailleurs des usines de la maquiladora à Matamoros, au Mexique, ont entamé une grève pour réclamer un salaire augmentation de 20% et un bonus annuel de 32 000 pesos. Depuis lors, le mouvement s’est rependu et touche maintenant à diverses industries: le libre-service, les mines, les usines de Coca-Cola, les usines de métallurgie, etc. Les revendications des travailleurs sont justes. Nous soutenons les revendications du mouvement et exprimons notre sympathie et notre soutien au mouvement dans sa lutte pour améliorer leurs conditions de vie.

Récemment, il y a eu de confrontations intenses entre les grévistes et les briseurs de grève dans les usines de Coca Cola et de Mecalux, qui ont malheureusement entraînées 9 blessures. Nous nous opposons à tout type de harcèlement à fin répressive du conflit et nous envoyons tout notre soutien pour que la situation soit résolue sans violence et en faveur des travailleurs en grève.

En outre, l’IWW exprime sa solidarité totale avec la grève de nos collègues du syndicat indépendant de l’Université autonome métropolitaine (SITUAM). L’augmentation de 20% des salaires de l’ensemble des travailleurs, tant académiques qu’administratifs, ne met pas en danger la viabilité financière de l’UAM, ni les «activités de fond» de l’université, comme le disent les autorités. D’autre part, les divers bonus et autres fonds discrétionnaires que ces autorités se sont alloués mettent en danger l’université.

Deux mois se sont écoulés depuis le début de la lutte pour de meilleures conditions et les droits des travailleurs à la SITUAM. L’IWW réaffirme son soutien à l’amélioration de ces conditions de travail et au respect du contrat collectif ainsi que de l’augmentation des salaires. Nous rejetons également la vision à court terme de ceux qui gardent le contrôle de l’université et refusons de renoncer à leurs privilèges.